Budget 2019 – Explication de vote du groupe AES – discours de Mounir Satouri
Partager

Madame la Présidente,

Vous passez votre temps, sur ce budget comme vous l’avez fait tout au long de l’année et depuis le début de la mandature, à utiliser nombre de symboles et de paravents pour faire croire que vous agissez sur les sujets que vous ne soutenez pas en réalité : la solidarité, la lutte contre la précarité, la protection de l’environnement, la lutte contre la pollution, le soutien aux droits des femmes,  les aides sociales à la santé…

La politique est faite de symboles et les symboles sont importants. Je ne vous retire pas cela. Mais la politique ne peut pas non plus n’être que symbolique. Derrière tous ces paravents, nous ne trouvons aucune politique structurelle qui puisse appuyer vos messages, aucun budget conséquent qui permette d’inverser les inégalités qui gangrènent notre territoire.

Et pour cause. Le budget que vous vous apprêtez à voter présente 2 grands absents :

1/ D’abord : le social, le soutien à celles et ceux qui souffrent le plus en Île-de-France : les plus pauvres, les smicards, les chômeurs, les personnes malades, précarisées, les réfugié-es, bien sûr…

Sur la solidarité sociale, vous avez installé une corbeille à l’entrée de cet hémicycle pour que les élus puissent y déposer des objets pour les familles qui seront hébergées dans les locaux vacants de la région. Très bien.

Mais vous auriez pu, par exemple, ne pas renoncer aux aides pour les recycleries qui remplissent une mission sociale, collectent des objets et pourquoi pas les associer à cet opération.

Vous auriez pu également revenir sur votre décision d’arrêter l’aide à la construction d’hébergement d’urgence, l’aide à résorption des bidonvilles.

2/ Ensuite, l’environnement

La lutte contre l’effondrement de la biodiversité et contre le réchauffement climatique est plus qu’urgente.

Il faut tout de même que les Franciliennes et les Franciliens réalisent que pour vous, la lutte contre le dérèglement climatique c’est, par exemple  :

  • aménager des routes pour 66 millions d’euros
  • enfouir des lignes à très haute tension pour environ 25 millions d’euros
  • construire des bâtiments sans critères environnementaux pour  44 millions d’euros
  • les dispositifs up’, la labellisation des pôles en développement économique : 9,5 millions ….

Je n’ai pas le temps pour faire la liste complète mais, là encore, un paravent … vous gonflez artificiellement les chiffres du budget environnement par des projets qui ne sont en rien de l’environnement.

Pire, vous tentez de faire croire à qui veut l’entendre par des petits pas que l’écologie avance. Mais, Madame la Présidente, les petits pas ne servent plus à rien quand on est sur un tapis roulant qui accélère.

Un dernier sujet, Madame la Présidente, me taraude, depuis le début du mandat. C’est votre tendance à l’unilatéralisme.

Limitation des temps de paroles, impossibilité de présenter calmement nos amendements, commissions thématiques expédiées en quelques minutes, sans discussions.

Vous dénigrez la démocratie,  dans notre hémicycle, bien sûr, mais aussi – et c’est encore plus grave – auprès des citoyens.

Rien, dans votre politique, ne s’adresse à la participation et à la décision par et pour les Franciliens. Vous balayez toutes les propositions que nous faisons pour l’animation citoyenne – et lycéenne – et participez à alimenter cette violence sourde qui se nourrit des frustrations et des sentiments de relégation de notre société.

Pour finir, Madame la Présidente, …

Vous avez fait le choix, pour ce budget 2019 d’être dans la lignée de ce que vous avez fait – et surtout PAS fait – en 2018, en 2017, en 2016… Rien n’existe en dehors de vos bureaux, en dehors de votre cour.

Vous voulez donner l’impression d’agir mais vous laissez notre Région s’enfoncer encore un peu plus…

Nous allons bien évidemment voter contre ce budget.