CDG Express : la mobilisation continue
Partager

Lundi 22 novembre, le Conseil d’Etat a rejeté le recours contre le projet de liaison ferroviaire directe entre l’aéroport de Roissy- Charles de Gaulle et la gare de l’Est, formé par la ville de Mitry-Mory, trois associations dont « Non au CDG Express » et plusieurs particuliers, parmi lesquels Pierre Serne, conseiller régional et membre du groupe AES.

Alors que ce projet se révèle chaque jour plus coûteux et inutile pour les Francilien-nes, les élu-es du groupe Alternative Ecologiste et Sociale maintiennent leur opposition au CDG Express qui s’inscrit dans une logique de privatisation des transports et de nos aéroports.

Pour lutter réellement contre la pollution automobile et le dérèglement climatique, l’argent prévu pour le CDG Express, estimé désormais entre 1,4 et 2 milliards d’euros, doit aller à l’amélioration des transports du quotidien, empruntés chaque jour par des millions d’usager-es.

Lire l’article sur le site du Parisien ici