Le groupe AES demande des solutions pérennes pour les femmes isolées en situation de rue
Partager

La décision de Valérie Pécresse d’autoriser l’utilisation de l’ancien siège du Conseil régional comme lieu d’hébergement d’urgence des jeunes mères en grande précarité, seules avec leur nouveau né, est louable mais malheureusement insuffisante. L’exécutif régional a annoncé faire du soutien des femmes à la rue sa grande cause 2019, pourtant le budget du secteur de l’action social a été divisé par trois. Le groupe Alternative Écologiste et Sociale demande à la Présidente du conseil régional d’Île-de-France d’investir dans l’action sociale pour lutter réellement contre l’isolement des femmes isolées.

Retrouvez ici l’intégralité de l’article