Le groupe AES fait rejeter la vision belliciste de la défense portée par le FN
Partager

[Communiqué de presse AES]

Le groupe AES est parvenu ce jour à faire rejeter une proposition faite par le Front National sur la question de la défense et de la sécurité, au Conseil Régional d’Île-de-France. Sujet national et européen, cette thématique ne peut, selon notre groupe, faire l’objet d’une approche si limitée et simpliste, en décalage complet avec les compétences de la Région en la matière.

Pour le groupe écologiste, il est possible d’agir de façon volontariste en faveur de la sûreté et du bien vivre pour toutes et tous et la Région peut utiliser un certain nombre de leviers pour y contribuer : assurer l’aide aux victimes, investir dans des dispositifs de prévention et de médiation, soutenir les initiatives citoyennes qui contribuent au lien social, participer aux dispositifs de solidarité, développer des coopérations décentralisées à l’international afin de contribuer à la stabilisation et à la prospérité des territoires en tension.

Rien de tout cela ne figurait dans la proposition du Front National qui se borne à une vision belliciste de la défense, dont le seul objectif est d’imposer une grille de lecture délétère qui, au contraire du soutien indéfectible de l’ensemble des groupes républicains à nos forces de défense et de sécurité, affaiblit la cohésion nationale.

“Le Front National choisit ses sujets de manière caricaturale. Seulement ses sujets. Rien au sujet du dérèglement climatique et des réfugiés climatiques. Rien au sujet de la solidarité entre les peuples, du vivre-ensemble et de la citoyenneté. Tous ces sujets étant pourtant  évoqués dans le Livre blanc de la défense. Pour nous, la défense ne se résume pas au combat armé. C’est aussi préparer la paix. Mais encore faut-il le souhaiter et s’en donner les moyens,” a précisé Mounir Satouri, Président du groupe. “Avec regret, nous constatons que le groupe LR a décidé de ne pas prendre part au vote ou même de s’opposer à notre motion de rejet. Notre responsabilité à nous, groupe écologiste, en tant qu’élu-es républicain-es, est de nous opposer à la lecture partiale et sélective qui fait le fonds de commerce du Front National,” a-t-il ajouté.