Les Elu-es du Groupe
Partager

  • Mounir Satouri est un homme de terrain et d’engagements. Poussé par son engagement, il a dû quitter le Maroc à l’âge de 16 ans pour prendre pied dans sa région d’accueil, l’Ile-de-France. Il a très vite été actif comme syndicaliste étudiant à l’UNEF-ID entre 1995 et 1998. Il est également militant associatif, notamment contre le nucléaire et pour la défense des droits de l’Homme.
  • Julien Bayou a “un pied dans les institutions et un autre dans la société civile“. Il a travaillé pour une ONG de développement, a géré une coopérative et animé plusieurs collectifs activistes pour le droit au logement, les droits de la jeunesse et la solidarité. Elu conseiller régional en 2010, il est aujourd’hui porte-parole national d’Europe Écologie-Les Verts.
  • Marie-Odile Bertella-Geffroy a exercé la profession de magistrat instructeur et a été en charge de nombreuses affaires pénales de santé publique comme le sang contaminé, les hormones de croissance, Tchernobyl, l’amiante… Devenue avocate en janvier 2015, elle conserve sa spécialité - la santé et l’environnement - en défendant notamment des associations et des particuliers investis sur ces thèmes.
  • Son engagement écologiste s’ancre très tôt autour de luttes contre des projets inutiles : contre l’épandage des déchets ou contre l’implantation d’un troisième aéroport parisien à Chaulnes. Il a également lutté contre le mal-logement étudiant et pour le lien entre les différentes communautés.
  • Née à Saint-Ouen de parents algériens, Samia Kasmi a grandi à Nanterre et y vit toujours aujourd’hui. Pleinement Francilienne, elle travaille à Versailles où se trouve son cabinet. Elle exerce la profession d’avocate (généraliste, conseil et judiciaire) au Barreau de Versailles, où elle a prêté serment il y a 15 ans. Défenseuse d’un modèle de société sobre, solidaire et humain, elle se reconnaît entièrement dans les valeurs de l’écologie.
  • Nogentaise depuis 25 ans, Annie Lahmer s’est engagée chez les Verts alors qu’elle défendait la fermeture d’une école sise sur un ancien site industriel où du radium y était extrait par Marie Curie et ses équipes. Après diverses activités professionnelles dans le privé elle est devenue directrice de cabinet du maire écologiste du 2e arrondissement de Paris. Particulièrement intéressée par la démocratie participative
  • Mohammed Mechmache s’est fait connaître au lendemain des émeutes urbaines de novembre 2005 en lançant le collectif ACLEFEU. Alors éducateur, il avait arpenté les rues de Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis) pour tenter d’apaiser les esprits après la mort de Zyed et Bouna
  • Enseignante, anthropologue, Bénédicte Monville adhère à EELV en 2010, après de longues années passées à l’étranger (Italie, Etats-Unis). Son envie de s’impliquer dans la vie locale la pousse à se présenter aux élections municipales en 2014. Elle est aujourd’hui élue d’opposition à Melun.
  • Géographe et urbaniste de formation, Corinne Rufet s’engage très tôt dans le milieu associatif, et participe notamment au combat antinucléaire contre la centrale du Carnet, ce qui marquera ses idées et son engagement. Elle décide lors des municipales parisiennes de 2001, de s’engager au sein des Verts, séduite par la créativité de leur campagne. C’est en 2004 qu’elle est élue pour la première fois conseillère régionale d’Ile-de-France sur la liste commune PS-Verts.
  • Ghislaine Senée (1969) est maire d’Evecquemont depuis 2008 et conseillère régionale depuis 2010. Durant ce mandat, elle s’est engagée pour l’amélioration du cadre de vie des Franciliens et plus particulièrement ceux habitant en zone péri-urbaine et rurale. Transports, Environnement et aménagement du territoire auront été ses secteurs de prédilection. Investie dans le cadre de l’élaboration du schéma directeur régional Ile-de-France 2030...
  • Administrateur territorial, Pierre Serne est ancien élève de l’Ecole normale supérieure (Ulm), agrégé d’histoire et diplômé en sciences sociales et politiques. Il a été enseignant-chercheur à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et à Sciences Po Paris entre 1996 et 2000 avant d’entrer, en 2000, au cabinet de Dominique Voynet, ministre de l’Aménagement du territoire et de l’Environnement, puis d’Yves Cochet à ce même ministère en 2001.