Lutte contre le terrorisme dans les transports La droite fait du populisme quitte à faire des propositions dangereuses
Partager

[Communiqué de presse AES]

Les élu-es du groupe Alternative Écologiste et Sociale se sont catégoriquement opposé-es au vœu déposé par le groupe LRI visant à demander au gouvernement d’ouvrir l’accès au fichier S pour le STIF et les opérateurs de transports, dans le prétendu but de lutter contre le terrorisme dans les transports en commun.

Ancien Vice-président chargé des transports lors des attentats de 2015 en Île-de-France, Pierre Serne a fermement condamné un vœu politicien qui joue sur la peur du terrorisme à des fins électoralistes. “En matière de terrorisme, jouer avec le populisme est gravissime. L’accès au fichier S n’a jamais été demandé par les services de sécurité pour les transports publics comme moyen de lutte contre le terrorisme. Ce qui n’a jamais empêché une action permanente et résolue de veille et de surveillance sur les risques internes de radicalisation”.

“Ouvrir le contenu du fichier S à n’importe qui revient de facto à le vider de sa substance. La droite prend le risque de rendre inopérant un fichier de renseignement, de rendre public un fichier dont l’efficacité repose sur la confidentialité,” ajoute le conseiller régional membre du groupe AES. En faisant cela, le groupe LRI prend de lourdes responsabilités, la DGSI n’a aucun intérêt à exposer ses méthodes d’investigation publiquement pour satisfaire les ambitions populistes de Mme Pécresse.