Plan “anti-bouchon” du Conseil régional : une balafre de 5km pour le bois de Verneuil (78)
Partager

Le groupe Alternative Écologiste et Sociale s’est opposé en Commission permanente au financement du projet de voie de contournement de Verneuil-sur-Seine et Vernouillet, présenté dans le cadre du plan “Anti-bouchon et pour changer la route” du Conseil régional.

Alors que ce plan est régulièrement critiqué pour sa vision passéiste des mobilités et de la lutte contre les embouteillages, la droite régionale démontre une fois de plus son entêtement en faveur du tout automobile, à rebours de l’urgence climatique.

À rebours aussi des annonces de Valérie Pécresse qui déclarait pourtant le 30 août à Fontainebleau : “L’Île-de-France a détruit des centaines d’hectares d’espaces naturels, entraînant une imperméabilisation des sols. Nous voulons prendre un virage à 180° en redevenant producteurs d’espaces naturels”.

Nous aurions aimé que pour une fois V. Pécresse tienne ses engagements, se désole Ghislaine Senée. Le contournement de Verneuil et de Vernouillet est un vieux serpent de mer défendu par le Conseil départemental des Yvelines depuis plus de deux décennies. C’est une gigantesque balafre de 5 km de long avec pas moins de 4 ronds-points en plein milieu d’une forêt et de terres agricoles”.

La plupart des études qui accompagnent ce projet remontent à 1999 ! Ni Eole, ni les lignes de bus express, ni aucun des investissements structurants dans les transports en commun n’ont été pris en compte, alors qu’ils offrent des alternatives crédibles au tout voiture.

Pour l’élue qui dénonce la désinvolture de la majorité régionale, “loin de démontrer son utilité, ce projet de déforestation constitue une atteinte irresponsable à l’environnement, en imperméabilisant de manière irréversible des terres agricoles et nourricières pour installer une route en plein couloir écologique, Zone Naturelle Sensible. Si on veut vraiment lutter contre le réchauffement climatique, nous savons qu’il faut maintenir les espaces naturels et de respiration végétale, particulièrement en zone urbaine!”

Devant l’insincérité des documents fournis, devant l’obsolescence de ce projet d’aménagement, devant le désastre écologique qu’il représente, les élu-es du groupe Alternative Écologiste et Sociale demandent au Conseil régional de retirer sans plus attendre son soutien.

Une réflexion au sujet de “Plan “anti-bouchon” du Conseil régional : une balafre de 5km pour le bois de Verneuil (78)

  1. Cela semble encore être une magouille pour l enrichissement de quelques qui se distinguent dans ce domaine sur le Yvelines.
    Ils se contrefoutent des intérêts de leurs électeurs .
    Lamentable..

Les commentaires sont fermés.