Rappel : l’Île-de-France aussi est touchée par le dérèglement climatique !
Partager

[Communiqué de presse AES]

Le rapport du Groupe d’experts intergouvernemental sur le climat (GIEC), publié il y a quelques jours, est une sonnette d’alarme supplémentaire quant à l’urgence d’agir pour le climat et la préservation planète.

L’Ile-de-France ne fait pas exception à la règle : notre région est victime du changement climatique et de ses conséquences. Ces trois dernières années, l’Île-de-France a connu sept épisodes caniculaires, deux inondations importantes et nous sommes aujourd’hui face à une sécheresse dont la conséquence est l’un des feux de forêt les plus importants que la région ait connus. La forêt de Sénart (91) a en effet été ravagée par les flammes dans la nuit de mercredi à jeudi.

Les élu-es du groupe Alternative Écologiste et Sociale demandent à la présidente de la Région Île-de-France une feuille de route ambitieuse de lutte contre le dérèglement climatique.

“Il est urgent d’agir pour préserver notre région, indique Ghislaine Senée, élue au sein du groupe AES. La préservation de notre territoire devrait être une priorité pour la majorité régionale, or Mme Pécresse ne propose aucune solution concrète pour répondre aux enjeux climatiques en Île-de-France et sa seule politique forestière se limite à une exploitation économique pour la filière bois. Les régions, comme toute les collectivités territoriales, ont un rôle primordial à jouer. La région île-de-France ne prend pas sa part pour préserver ses terres, son air et ses richesses agricoles et écologiques ni pour inverser la tendance à l’augmentation des besoins en énergie. C’est inadmissible. ”  

Le groupe AES demande une intervention de la Région auprès de l’Etat pour que les effectifs de l’ONF ne soient pas réduits à néant. Les agent-es de cet office sont indispensables pour la gestion et l’entretien des forêts et pour limiter les risques d’incendie. Il demande également qu’un plan d’urgence pour la préservation et l’entretien de toutes les zones humides franciliennes soit mis en place.

“La présidente de la région Île-de-France n’investit pas assez dans les énergies renouvelables, ne soutient pas la transition écologique, ni la lutte contre la précarité énergétique. Les conséquences sont graves : des conditions de vie moins bonnes pour les Francilien-nes et un impact destructif sur le territoire,” ajoute François Damerval, élu de l’Essonne.

Les élu-es du groupe Alternative Écologiste et Sociale saluent dans ce communiqué de presse, le travail des sapeurs pompiers du 77, 78 et du 91 qui se sont mobilisés toute la nuit afin de venir à bout du feu déclaré dans la forêt de Sénart.