Un bien immobilier à Versailles largement dévalué par la Région
Partager

[Communiqué de presse AES]

Le groupe Alternative Écologiste et Sociale a fait part de ses doutes importants, aux côtés des autres groupes de gauche du Conseil régional d’Île-de-France, au sujet de la vente d’un bien immobilier à Versailles, dont le prix de vente a été divisé par deux, en 3 années. Le bien en question, situé au 2 rue Houdon, soit en plein coeur de la ville, à quelques pas de la Préfecture des Yvelines, estimé en 2015 à 1,15 million d’€, devrait être vendu pour établir un cabinet médical privé à 585 000 €.

Les locaux, de 330 m2 mais sur une parcelle de 589 m2 et comportant pas moins de 11 pièces sont, selon les recherches du groupe, estimés à la moitié moins de leur valeur. “Il ne me semble pas que l’immobilier versaillais soit en baisse à ce point, ironise Mounir Satouri, président du groupe AES qui ne comprend pas une telle baisse et craint que le patrimoine régional public soit bradé pour d’autres intérêts privés, plus sombres et impalpables…” Le groupe AES ne comprend pas pourquoi ce bien à un prix si bas n’ait obtenu qu’une seule offre d’achat, et que la négociation avec le seul acquéreur déclaré ait abouti au prix le plus bas possible, soit 10% en dessous de la valeur vénale estimé par France-Domaine.

Enfin, si l’argumentation de la région Île-de-France met en avant le fait que Versailles se doit de soutenir l’implantation de médecins dans le secteur,  pour les élu-es, elle ne tient pas : “nous avons découvert que le médecin qui souhaite acquérir ce bien exerce actuellement à 600 mètres à peine de ce lieu. Je ne vois pas en quoi cela augmente l’offre médicale sur ce secteur,” déclare l’élu.

Le groupe a demandé le report de cette délibération, afin que les élu-es bénéficient de toutes les informations nécessaires à un vote éclairé. La présidente de la Région a refusé d’accéder à leur demande.