V. Pécresse utilise le budget Handicap pour financer une consultation d’urbanisme sur les autoroutes
Partager

[Communiqué de presse AES]

Les élu-es du groupe Alternative Écologiste et Sociale ont découvert avec consternation que la Région Île-de-France entend financer une Consultation internationale sur le devenir des autoroutes grâce aux fonds initialement alloués au service PAM, le transport adapté à la demande pour les personnes à mobilité réduite.  

Sur le million d’euros que la Région versera pour l’organisation de cette consultation initiée par le Forum Métropolitain du Grand Paris, le Conseil régional veut prélever 730 000 euros sur le budget des transports spécialisés en faveur des personnes handicapées.

Pour Ghislaine Senée, “c’est une baisse déguisée de 5% de l’aide aux transports des personnes en situation de handicap, d’autant plus choquante que les besoins en mobilité adaptée sont croissants”.

Après avoir déjà divisé par trois les investissements pour les établissements en faveur des personnes en situation de handicap (-7,5M€), Valérie Pécresse récidive et prouve que, comme le président Macron, elle ne recule vraiment devant rien quand il faut faire des économies sur le dos des Francilien-nes les plus fragiles, quand bien même cela remet en cause leur droit fondamental à la mobilité.

“Cette décision est d’autant plus choquante que Valérie Pécresse ne cesse d’augmenter les investissements pour accroître le réseau routier. À rebours des intérêts environnementaux de la Région, le budget pour les transports en commun est systématiquement sous-exécuté à hauteur de plusieurs dizaines de millions d’euros. On ne manque donc pas d’argent,” insiste Ghislaine Senée qui demande au nom du groupe AES de financer cette consultation d’urbanisme sur d’autres fonds que ceux alloués aux personnes en situation de handicap.  

3 réflexions au sujet de “V. Pécresse utilise le budget Handicap pour financer une consultation d’urbanisme sur les autoroutes

  1. Ce service répond de plus en plus difficilement à la demande.Ce jour là,je devais me rendre à une fête organisée par le foyer Perce Neige de Juilly,apelé:La Marguette dans lequel se trouve ma soeur handicapée elle aussi,et PAM77 m’a refusé un transport pour la deuxième fois.Il à fallu que mon épouse 76 ans se tape la corvée!Inadmissiblr

  2. comme d’habitude, les personnes fragilisées sont la cible de ces vautours élus, indélicats et sans coeur !
    comme d’habitude, les élus profitent de la faiblesse !
    comme d’habitude il va nous falloir nous battre pour simplement avoir le droit de vivre le mieux possible !
    Un jour mesdames et messieurs les élus, vous devrez payer vos actions… N’oubliez pas le boomerang revient toujours à celui qui l’a lancé…

  3. Ils devraient passe une journée en situation de handicap pour voir les difficultés que nos enfants, proche et les familles endure au quotidien et seulement après ces épreuves ils devraient prendre leur décision. Je suis persuadée qu’ils changeraient vite d,avis. Mais comme on dit la roue tourne et peu être que un jour ils seront confrontés au handicap dans leur entourage .à bon entendeur salut.

Les commentaires sont fermés.