Valérie Pécresse décide de flatter le lobby de la chasse
Partager

[Communiqué de presse AES]

Au lendemain de la Journée mondiale des animaux et dans la droite ligne de Xavier Bertrand et de Laurent Wauquiez, Mme Pécresse a décidé de céder au lobby de la chasse en Île-de-France. Les élu-es du groupe Alternative Écologiste et Sociale viennent de découvrir, à l’ordre du jour de la prochaine commission permanente du conseil régional, une subvention de 50 000€ à une entreprise (ANTISTO), pour la création d’une plateforme numérique privée visant à attirer des chasseurs du monde entier sur les terres franciliennes.

Alors que la protection de l’environnement a subi, depuis l’arrivée de Mme Pécresse à la tête de la région Île-de-France, de nombreux revers, que les associations d’éducation à l’environnement se sont vu retirer des fonds et se voient obligées de licencier ou d’arrêter leurs activités (réseau Graine IDF, …), Mme Pécresse décide, par ce soutien à la chasse, de considérer la nature francilienne comme une marchandise et de la réduire à un outil de rentabilité économique.

“Avec ce projet, Mme Pécresse soutient non seulement la chasse mais aussi le développement de son économie sur le territoire francilien, dénonce Annie Lahmer qui a mis le doigt sur ce dossier. Alors qu’une très forte majorité de Français-es souhaite l’interdiction de la chasse le dimanche, elle donne un blanc seing à la démultiplication de battues au sein des espaces naturels franciliens, misant sur la valorisation de tours opérators et d’agences spécialisés dans les clientèles étrangères.”

Le groupe Alternative Écologiste et Sociale dénonce également le manque d’intérêt régional de ce projet.

“Mme Pécresse s’apprête à sacrifier la faune francilienne pour un marché qui n’a par ailleurs d’autre intérêt régional que celui de financer une entreprise et d’aider à son développement. Il s’agit d’un marché ultra-restreint, au potentiel plus que douteux, réprouve Mounir Satouri, président du groupe qui constate également que l’entreprise tout juste créée et immatriculée en juillet 2018  est parvenue bien vite à obtenir une subvention régionale”.

Alors que, depuis le début de la mandature, la Présidente de Région refuse de manière constante d’accorder le moindre centime en faveur d’un soutien au tourisme durable qui permettrait pourtant de concilier activité touristique et valorisation de la biodiversité francilienne ainsi que de son patrimoine naturel, cette délibération vient une fois de plus éclairer le manque de considération de la droite pour l’environnement dans notre région. Les questions de biodiversité, de souffrance animale et de qualité de vie des habitant-es sont totalement éludées au profit d’un soutien aveugle aux loisirs de quelques-un-es.

Pour mémoire, M. Wauquiez avait attribué ses largesses aux 120 000 chasseurs dressant un partenariat inédit avec la fédération de chasse de sa région et Xavier Bertrand leur avait offert en toute discrétion un radar d’observation des oiseaux. Mme Pécresse avait également annoncé, en juillet dernier, un plan d’action pluriannuel de soutien à la filière chasse francilienne et deux conventions avec des fédérations de chasseurs franciliens.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *