Valérie Pécresse multiplie les outils pour museler son opposition
Partager

Au terme de débats houleux, la présidente du Conseil Régional d’Île-de-France a imposé ce jour une énième modification du règlement intérieur et interdit par la présente, tout signe distinctif au sein de l’hémicycle.

 

Outre le fait que cette délibération a été soumise aux élu-es régionaux uniquement la veille de la séance, aucun caractère d’urgence ne justifie qu’une décision aussi importante soit prise dans la précipitation.

Transposant les débats nationaux dans l’hémicycle régional à la moindre occasion et sans raison valable, Mme Pécresse utilise ce levier pour faire de la politique politicienne, cornériser son opposition, et nier les principes démocratiques. “Chaque séance est l’occasion pour Mme Pécresse de trouver une faille dans son Règlement intérieur et de la combler. Elle espère ainsi museler son opposition, pourtant élue pour représenter les Francilien-nes. Elle n’y parviendra pas, ” explique Rama Sall.

Quant à la disposition relative aux signes ostensibles, alors même que l’Observatoire de la laïcité a rappelé que l’interdiction des signes religieux distinctifs s’impose aux seuls fonctionnaires et assimilés et que le principe de neutralité ne s’applique donc pas aux élu-es, Valérie Pécresse s’entête et contrevient aux règles constitutionnelles les plus élémentaires.

« En imposant cette nouvelle réglementation, Valérie Pécresse contrevient au principe même de la liberté d’expression. C’est un déni de démocratie et nous ne pouvons rester passifs face à cela, » s’indigne Mounir Satouri, président du groupe AES.

Pour ces raisons, le groupe Alternative Écologiste et Sociale a défendu une motion de rejet contre cette délibération. A l’image de cette énième modification au règlement intérieur, Mme Pécresse a confisqué le débat, en refusant la parole à son opposition à de nombreuses reprises, en opérant un second vote de celle-ci en toute illégalité afin que la délibération soit adoptée.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *