Le groupe AES s’oppose au ponctionnement du budget handicap pour financer une étude sur l’avenir des autoroutes
Partager

La présidente de la région Île-de-France a fait voter, lors de la commission permanente du 4 juillet 2018, le fait qu’une partie du budget alloué aux transports à la demande des personnes handicapées sera réorientée afin de financer la Consultation internationale sur le devenir des autoroutes.

Le groupe Alternative Ecologiste et Sociale s’était indigné de ce scandale et l’avait dénoncé (lire le communiqué du groupe ici), comme le rappelle France bleu.

Selon Mounir Satouri, Président du groupe AES : « c’est un signal négatif envoyé aux  personnes en situation de handicap dans notre région. L’isolement et le manque de mobilité des personnes handicapés  est un sujet trop sérieux pour qu’on réduise les budgets ». 

Retrouvez ici l’intégralité de l’article.