2015-2021 : un mandat gâché pour l’Île-de-France
Partager

L’Île-de-France accumule les retards concernant la transformation écologique et sociale de nos territoires. 6 ans de perdus pour les Francilien·nes. La droite régionale, libérale et liberticide, aura passé son mandat à tenter de satisfaire les agences de notations, avec un seul objectif, le totem de l’attractivité économique. Guidée par ses conceptions étroitement croissancistes, elle n’a jamais su identifier les urgences sociales et environnementales de la région-capitale.

Rassemblant plusieurs partis politiques écologistes et de gauche ainsi que des membres de la société civile, notre groupe Alternative Écologiste et Sociale aura oeuvré sans cesse pour lutter contre l’entreprise de détricotage des politiques régionales, contre le déséquilibre toujours plus fort entre les territoires. Nous avons même obtenu plusieurs victoires politiques devant les tribunaux. Malgré nos efforts, la droite régionale a presque réduit à néant le bouclier social régional et laminé notre tissu associatif pourtant si nécessaire dans une région qui est à la fois la plus riche et la plus inégalitaire de France. Aucune ambition politique pour le climat ou pour les conditions de vie en Île-de-France n’a vu le jour en 6 ans.

La crise du Covid-19 met les indicateurs financiers par terre. Elle a montré l’indispensable travail des associations locales, dans les quartiers mais aussi en ruralité, que Valérie Pécresse et l’exécutif régional ont abandonnées. La Présidente de région sera allée partout pour distribuer des masques et communiquer, mais cette crise a surtout démontré une vision datée et l’impréparation totale de notre région aux enjeux de demain. C’est pour cela qu’il faudra avec force et conviction, tou·tes ensemble, défendre notre projet écologiste et social pour une alternative heureuse en Île-de-France.

Ghislaine Senée, présidente du groupe AES

Anne-Claire Jarry-Bouabid, vice-présidente

Télécharger notre bilan 2020

Le véritable bilan de Valérie Pécresse :