Abandon du projet de Terminal 4 à Roissy : une victoire écologiste !
Partager

Réclamé depuis son apparition par des collectifs citoyens et par les élu·es écologistes, l’abandon du projet de terminal 4 à Roissy, annoncé hier soir par le Gouvernement, est une victoire écologiste pour l’Ile-de-France. Il aura fallu une pandémie pour faire tomber un projet qui n’a pourtant jamais été soutenable, ni compatible avec les engagements de la France sur le climat. Pour les Francilien·nes, malgré la résistance de la Présidente de région, c’est une victoire importante pour empêcher toujours plus de pollution et de nuisances sonores. Désormais et en cohérence, c’est le projet de CDG Express qui doit être abandonné pour se concentrer sur les investissements dans les transports du quotidien.

Les élu·es du groupe Alternative Écologiste et Sociale se félicitent de cette décision. Bien que tardive, elle vient mettre un coup d’arrêt définitif à ce projet climaticide. Nous regrettons l’absence d’ambition de la Présidente de région qui n’aura jamais agi pour protéger les Francilien·nes face à un projet qui aurait considérablement augmenté les nuisances sonores et la pollution en Ile-de-France.

La décision du Gouvernement est évidemment liée au contexte sanitaire et économique et ne fera pas oublier les insuffisances du projet de loi Climat. Le groupe restera vigilant sur le projet “retravaillé” que présentera le groupe ADP.

En cohérence avec les objectifs de l’Accord de Paris ou de la COP régionale, les élu·es du groupe Alternative Écologiste et Sociale demandent :

  • le refus de tout projet visant à augmenter les capacités de trafic des aéroports franciliens ;
  • l’abandon du projet de CDG Express, en priorisant les investissements dans les transports du quotidien des Francilien·nes ;
  • l’abandon de la gare en plein champ de la ligne 17 à Gonesse, pour préserver les terres agricoles du triangle de Gonesse.