Aides à l’acquisition de vélos adaptés : Une victoire pour les déplacements de milliers de Francilien·ne·s !
Partager

Le Conseil d’Administration d’Ile-de-France Mobilités a voté, ce mercredi 8 juillet, la prise en charge par l’autorité organisatrice de la mobilité des dispositifs de vélos adaptés pour les personnes en situation de handicap. Il s’agit d’une victoire majeure pour la mobilité des personnes en situation de handicap. Le Groupe Alternative Écologiste et Sociale, qui a porté cette cause à plusieurs reprises, se satisfait de cette avancée majeure et sans doute unique en France.

vélo adapté

Sur l’initiative du groupe Alternative Écologiste et Sociale, avec l’appui de M. C.Boulanger-Reijnen, responsable associatif dans le secteur du handicap, des aides à l’acquisition de différents dispositifs de vélos adaptés seront proposées à compter du 1er juillet aux personnes en situation de handicap, rencontrant souvent des difficultés dans leurs mobilités.

Seront soutenues les acquisitions de « handbikes »,  de tricycles et de  vélos adaptés aux situations de perte d’autonomie,  mais également, suite aux interventions et compléments du groupe Alternative Ecologiste et Sociale depuis plus d’un an, les acquisitions de roues motorisées pour fauteuil roulant manuels,  les tandems pour personnes non-voyantes ainsi que les vélos adaptés avec guidons « HCP » permettant l’accès aux promenades avec leurs proches pour les personnes polyhandicapées.

Nous attendons donc que la plateforme dédiée prenne en compte ce nouveau dispositif élargi avec le détail des modalités, alors que près de 41% des Francilien.ne.s sont concernés par des difficultés de déplacements, et donc d’isolement. Les situations de « non-mobilité » sont 2,4 fois plus courantes chez les personnes en situation de handicap que dans l’ensemble de la population francilienne. « La bonne communication de ce dispositif auprès des personnes concernées sera très importante, et nous y veillerons » a précisé Pierre Serne au moment du vote de la délibération, se félicitant de cette avancée qu’il avait proposé au conseil d’IDFM il y a déjà des semaines..

Cette délibération est une vraie victoire pour la mobilité des personnes en situation de handicap dans la première Région d’Europe, un levier contre l’exclusion et l’isolement subis par les francilien.ne.s concerné.e.s.