Augmentation des carnets de tickets carton: une mesure injuste et inégalitaire
Partager

« Communiqué de presse »

Au Conseil d’Administration d’Ile de France Mobilités du mercredi 9 octobre 2019, Valérie Pécresse a fait voter, sous prétexte de modernisation modernisation de la billettique et pour obliger les usagers à utiliser ses nouveaux supports numériques, une augmentation de 2€ des carnets de 10 tickets papiers et d’1€ ceux des tickets papiers tarifs réduits. Cette mesure est inégalitaire et injuste et ne va pas dans le sens d’une plus grande accessibilité des transports en commun tout en pénalisant les personnes en situation de précarité. 

 

« La fracture numérique est une réalité. 25 % des français ne possèdent pas de smartphone, et 13 millions d’entre eux ne se déclarent pas à l’aise avec le numérique. Cela concerne même 66% des personnes âgées. Cette mesure est injuste et isole encore les populations déjà fragilisées. Le progrès technologique doit être au service de tous et toutes et ne doit pas être un motif de discrimination. La Région Île de France doit promouvoir l’usage des transports en commun et non l’inverse ! » s’indigne Ghislaine Senée, présidente du groupe Alternative Écologiste & Sociale.

 

« Encore une fois, les publics les plus fragiles sont visés. En prétextant vouloir moderniser sa billettique, Valérie Pécresse acte en réalité un profond recul : elle rend plus complexe les déplacements pour les familles nombreuses qui ne pourront pas partager un même téléphone connecté ou les groupes scolaires qui ont l’obligation de voyager avec des tickets individuels, pour les personnes précaires ne pouvant pas s’acquitter d’un abonnement et pour les personnes ne maîtrisant pas ou mal le numérique. Toutes et tous, nombreux, n’auront d’autres choix que subir cette mesure et devront payer plus cher demain pour un service identique. Une vraie politique anti-pauvres et anti-pouvoir d’achat !  » explique Pierre Serne, membre du groupe Alternative Écologiste & Sociale et administrateur d’Île-de-France Mobilités.

 

A compter du 1er novembre, les carnets de 10 tickets T+ passeront de 14€50 à 16€50 pour tous et toutes, de 7€50 à 8€50 pour les personnes bénéficiant du tarif réduit (familles nombreuses et personnes précaires). Cela s’accompagne d’une augmentation d’1€ pour le ticket Orlybus papier et d’1€70 pour le ticket Roissybus papier. Cette augmentation est justifiée par la mise en place d’une carte Navigo numérique, enregistrée dans le smartphone de l’usager qui pourra y charger des tickets dont le tarif échappe à la hausse.