CDG Express : le groupe AES demande des comptes à Valérie Pécresse
Partager

Suite aux annonces du Préfet de région indiquant la volonté de l’État de poursuivre à marche forcée la mise en service du CDG Express, les élu-es du groupe AES ont interpellé mercredi 5 mars la Présidente du Conseil régional et d’Île-de-France Mobilités pour lui demander de faire respecter les intérêts des Francilien-nes. Pour agir contre le dérèglement climatique et améliorer les conditions de transports de toutes et tous :

  • Nous demandons d’appliquer la décision du conseil d’IDF Mobilités d’exiger de l’État et de la SNCF l’arrêt des travaux tant que des réponses claires n’auront pas été apportées sur l’impact des travaux et de l’exploitation du CDG Express sur le reste du réseau de transports ;
  • Nous demandons à la Région de produire un bilan d’avancement des projets de modernisation et de création de nouvelles lignes de transports prévus dans le Contrat de Plan État-Région 2015-2020 ;
  • Nous demandons au Conseil régional de prendre position contre la privatisation d’Aéroports de Paris et contre la création d’un terminal supplémentaire à l’aéroport de Roissy Charles-de-Gaulle.

 

Loading ....
  /