Conseil régional des 28 et 29 mai 2019 en images
Partager

Retrouvez les interventions de vos élues pendant la séance plénière du Conseil Régional des 28 et 29 Mai 2019  :

L’organisation des JOP2024 : nous demandons des jeux olympiques propres et au service des francilien-nes. Intervention de Rama Sall.

Pour un accès égalitaire à la culture et à la pratique culturelle pour les personnes en situation de handicap : intervention de Fanélie Carrey-Conte.

Nous refusons que les agents de la région Île-de-France soient sacrifié-es au de coupes budgétaires qui fragilisent notre institution : intervention de Claire Monod.

Contre la privatisation des Aéroports de Paris, nous demandons à Valérie Pécresse une position claire quant à l’organisation d’un référendum : intervention de Pierre Serne.

Trop de grands projets inutiles sont menés en Île-de-France, au détriment des francilien-nes, de leurs conditions de vie et de l’environnement. Julien Bayou a interrogé le Préfet de Région quant à la volonté de l’État de respecter, ou non, la parole des citoyen-nes qui s’opposent à ces projets.

L’évaluation du SDRIF par les services de l’IAU valide la pertinence des objectifs et des ambitions portées lors de son élaboration. En revanche, le manque de volonté de la droite régionale de porter et défendre les mises en compatibilité fait courir le risque d’un déséquilibre et d’une perte de contrôle de l’urbanisme francilien au détriment de la lutte contre le dérèglement climatique, la santé et la protection des terres naturelles et agricoles.

L’éthique et la transparence, deux valeurs inconnues pour la majorité régionale dirigée par Valérie Pécresse ! Intervention de François Damerval.

Considérant la connaissance de l’esclavage et de la traite transatlantique comme clé de compréhension de notre temps, nous demandons à la majorité régionale l’organisation de formations dans les établissements scolaires. Intervention de Bénédicte Monville.

Le budget supplémentaire de la droite régionale qui ne répond en rien aux enjeux climatiques et sociaux de notre région et plus largement de notre pays : une intervention de Mounir Satouri.

Pour satisfaire les agences de notation, le compte administratif 2018 montre un bénéfice de 307M d’euros. Des économies faites sur les dos des francilien-nes et au détriment des politiques publiques : une intervention d’Anne-Claire Jarry-Bouabid.

Le soutien régional aux politiques éducatives, depuis l’arrivée de la droite, est trop porté vers le privé au détriment du public.

Marie-Odile Bertella-Geffroy souligne le communication biaisée de la droite régionale sur l’aide aux séniors. Le groupe Alternative Écologiste et Sociale n’est pas dupe des baisses de crédits depuis 2015.

Corinne Rufet fustige la droite régionale qui instrumentalise la région à des fins électoralistes pour Paris sur les questions de patrimoine