Eole : une belle avancée pour la mobilité francilienne
Partager

train moderneMme Pécresse a fait voter ce jour, en séance plénière, un protocole validant le lancement d’Eole.

Les écologistes rappellent leur attachement à ce projet, qui a déjà subi un retard de 2 ans :

«  Deux ans de retard, c’est difficilement acceptable pour les millions d’usagers du RER A ou du RER E qui attendent. L’ensemble des élu-es doivent s’interroger sur les conséquences de leurs tergiversations, » a constaté Ghislaine Senée, élue de la commission transports et mobilités. « Jamais un tel montant n’a été mobilisé sur une seule action. Ce projet est une belle avancée pour la mobilité francilienne : il doit servir à désaturer le réseau, améliorer le maillage des territoires et faciliter le report modal, mais aussi à désenclaver le territoire Seine Aval à l’ouest de l’Île-de-France et le mettre en adéquation avec son statut d’appartenance à l’aire urbaine parisienne ».

 

Par ailleurs, le Rassemblement écologiste et citoyen en a profité pour mettre en garde les élu-es contre une répétition de l’histoire :

« Eole doit être vu comme une force pour nos territoires multiples et doit être une occasion de travailler sur les différents pôles de centralité. Il ne faut pas tomber dans le vieux modèle conservateur qui n’en fait qu’un outil pour renforcer toujours plus le Quartier de la Défense et augmenter les mouvements pendulaires » a rappelé l’élue.

Pour les écologistes, Eole ne doit pas être un nouveau prétexte à l’étalement urbain mais bien une richesse pour les habitantes et habitants des territoires du Mantois, de Poissy et des Mureaux.  Il doit être un outil de renforcement du local et cela impose aux élu-es de changer de paradigme et d’anticiper sur un changement de modèle pour une Île-de-France multipolaire.