Intervention de Ghislaine Senée sur la motion de l’exécutif régional portant sur la laïcité
Partager

Madame la Présidente,

Tout d’abord, je souhaite vous remercier de nous avoir donné l’occasion de rendre hommage collectivement ce matin à Samuel Paty et d’y avoir associé toutes les victimes du terroriste et nous avons une pensée particulière pour les victimes des attentats de Nice, de Vienne, de Kaboul. 

Faut-il encore ici rappeler l’importance et l’attachement à la loi 1905 que porte chacun des élus du groupe AES : toute la loi de 1905, rien que la loi de 1905. 

Notre Collègue, Bénedicte Monville, l’a clairement rappelé hier ici même dans cet hémicycle lors de la commission permanente. 

Elle a rappelé que l’esprit de la loi de 1905 vous, nous, oblige à rester neutre. 

Elle a rappelé que l’esprit de la loi 1905 est de pouvoir protéger toutes celles et TOUS ceux  qui croient.

Pour dire clairement les choses, Mme la Présidente, la laïcité n’a pas vocation à devenir un dogme de plus, érigé contre une seule et unique religion, l’Islam.

Nous partageons l’idée que l’ensemble des élus devraient se comporter dignement. Personne ici ne devrait ni instrumentaliser des valeurs fondamentales de la République ni participer à l’hystérisation du débat public qui fait trop souvent le jeu des fondamentalistes de tout bord.

Qu’apporte de nouveau cette motion ? Rien du tout. vous nous expliquez que vous voulez mettre les collectivités face à leur responsabilité. En fait vous tentez par cette motion de revenir par la fenêtre alors que le Tribunal Administratif vous en avez fermé la porte : c’est à la libre administration des collectivités territoriales que vous voulez une fois encore vous attaquez.

Allez Mme la Présidente, 

On ne va pas se mentir. Personne n’est dupe. Vous déroulez ici une séquence politique de campagne. Nous avons tous en tête votre sortie hier dans le Nouvel Obs que vous réfutez. 

Aujourd’hui avec le vocabulaire du maccarthysme ou celui directement emprunté à l’extrême droite en 36, vous semblez vouloir « débusquer » les islamo-gauchiste comme je cite « ils voulaient débusquer les judéo-bolchéviques ou comme les staliniens voulaient débusquer les hitléro-trotskistes ». 

Toujours le même procédé totalitaire. 

Cette formule directement empruntée à l’extrême droite et à ses heures plus sombres en dit long sur le délabrement intellectuel d’une partie des élites et sur leur cynisme.

En 2017, nous avions dénoncé le côté inopérant de votre charte. Je le répète la loi de 1905, toute la loi et rien que la loi doit être appliquée. Nous ne changeons pas un mot.

Nous ne prendrons pas part au vote.

Par cette manœuvre politicienne, cette tentative d’instrumentalisation, Vous confirmez seulement que votre appétit de pouvoir n’a aucune limite. Sans foi, ni loi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *