Mohamed Mechmache regrette le manque de considération pour le conseil présidentiel des villes
Partager

« La suppression des emplois aidés a été une erreur fondamentale. Et les emplois francs ne sont pas adaptés au fonctionnement des petites associations  » indique Mohamed Mechmache, élu au sein du groupe Alternative Écologiste et Sociale. Le manque de concertation et de considération pour le conseil présidentiel des villes inquiète l’élu qui regrette que le Président de la République ne soit pas impliqué dans ce processus.

Retrouvez l’intégralité de l’article dans ce lien