Nous votons contre le budget 2020 : Intervention d’Anne-Claire Jarry-Bouabid
Partager

Je voudrais commencer par remercier les agents de notre région pour l’énorme travail fourni pour le bon déroulement de cette séance budgétaire. Je tiens à saluer leur rigueur.

Rigueur qui si elle doit guider l’implication et le travail au quotidien, ne devrait pas être l’alpha et l’oméga des politiques publiques et d’investissement sur l’avenir.

Vous communiquez beaucoup sur les investissements prétendument exceptionnels que vous engagez mais votre seul leitmotiv au cours de cette mandature aura été : dépenser moins. Il y a d’un côté les promesses, de l’autre la dure réalité.

Si nous saluons votre proposition d’amendement sur les recettes qui reprend des propositions fiscales issues de nos rangs, nous déplorons que vous n’ayez retenu aucun de nos amendements sur les dépenses alors que les chantiers sont immenses. Votre budget est dans la continuité de ceux des années précédentes, comme s’il ne se passait rien dans notre région. Pourtant, les inégalités se creusent, l’injustice sociale et la précarité énergétique frappent nos concitoyens, la COP25 s’est soldée par un échec, l’assemblée nationale vient de rejeter la proposition de reconnaissance de l’écocide. Combien de temps encore va-t-il falloir attendre pour une véritable prise de conscience des décideurs politiques ?

Avoir des bonnes notes des agences de notation ne nous rendra pas notre planète, nos océans désormais infestés de plastique et l’envie de rester vivre en Ile de France. Quel malheur que ces agences soient incapables de mesurer le bien-être, le buen vivir des Franciliennes et Franciliens. Quel malheur qu’elles n’évaluent pas votre politique à l’aune de la protection de nos espaces et de nos conditions de vie.

Vous avez des marges de manœuvre : je ne sais pour quel dessein vous ne les utilisez pas. Quel dommage, quelle erreur. Vous auriez pu être pionnière et vouloir une région véritablement écologique mais vos propositions sociales et environnementales ne sont pas à la hauteur : la région écologiste et sociale c’est nous !

Certains élus dans l’hémicycle, y compris de votre majorité, ont pourtant montré au cours de nos débats qu’ils ont compris que nous devons nous préparer, si nous ne faisons rien, à un avenir difficile suite au changement climatique.

Nous voterons contre votre budget, car :

. nous sommes convaincus que c’est le rôle des acteurs publics et des femmes et hommes politiques que d’agir dès aujourd’hui pour anticiper et faire face tous ensemble et de manière démocratique au défi que nous pose l’urgence climatique ;

. nous sommes convaincus que nous devons préparer la résilience des territoires en particulier de ceux qui sont d’ores et déjà les plus touchés par les inégalités ;

. nous sommes convaincus que comme Greta Thunberg, que « Quand on commence à agir, l’espoir est partout. »