Rentrée scolaire : Valérie Pécresse affiche sa photo dans tous les manuels scolaires !
Partager

[Communiqué de presse]

Valérie Pécresse utilise les outils régionaux pour faire son “auto-promo” !

Dans chaque manuel scolaire distribué aux lycéen·nes, dont certains voteront lors de l’élection régionale de 2021, la Présidente du Conseil Régional d’Île-de-France a fait ajouter un feuillet avec un mot signé de sa main, accompagné de sa photo portrait. Ce gaspillage d’argent public à des fins électoralistes n’honore pas les responsables politiques, encore moins à quelques mois de la fin de mandat et dans un contexte de crise sanitaire, sociale, écologique et économique où chaque effort devrait aller vers davantage de politiques publiques régionales pour protéger les Francilien·nes et en particulier les jeunes.

Hella Kribi-Romdhane, porte-parole du groupe AES : “L’utilisation de l’argent public à des fins de propagande au point de faire coller sa photo dans TOUS les manuels scolaires des lycéens est un scandale ! Il s’agit de méthodes d’un autre temps qui n’ont pas leur place dans une démocratie moderne.” 

Les élu-es du groupe Alternative Écologiste et Sociale refusent de faire payer aux familles franciliennes l’addition des fantaisies électoralistes de Mme Pécresse. Alors que la rentrée scolaire est marquée par un contexte sanitaire difficile pour les élèves et leurs proches, alors que le protocole sanitaire établi a un coût important, était-il nécessaire de rajouter une dépense publique de cette nature aux contribuables francilien·nes ? 

À l’aube d’une élection régionale pour laquelle Valérie Pécresse laisse planer peu de doutes quant à sa candidature, ces méthodes interrogent. Les élu-es du groupe Alternative Écologiste et Sociale souhaitent rappeler que le Conseil Régional d’Île-de-France n’a pas vocation à être l’officine de communication de Valérie Pécresse. Les moyens régionaux doivent être alloués aux politiques publiques qui amélioreront le quotidien des francilien·nes et certainement pas au réconfort de l’égo de leur présidente. Nous serons extrêmement vigilants quant à l’utilisation des moyens régionaux dans le cadre des futures échéances électorales et dénoncerons tout manquement aux règles établies.