Volontaires régionaux du tourisme : coup de comm’ pour la “marque“ Paris-Île-de-France sur le dos des jeunes Francilien.ne.s
Partager

Si vous visitez l’Île-de-France cet été, vous croiserez peut être un étudiant ou une étudiante arborant un blouson violet siglé Île-de-France. Depuis trois ans, le Comité Régional du Tourisme, Madame Pécresse et les professionnels du tourisme (Disneyland, Accor, Château de Versailles par exemple) font donc valoir la “marque” Paris-Île-de-France à travers 700 jeunes stagiaires, qui ont pour mission d’accueillir les touristes, notamment étrangers, dans les principaux sites touristiques franciliens.

Ce 22 mai 2019, l’exécutif régional a fait voter en commission permanente 1 million d’euros de subvention pour des acteurs touristiques franciliens afin de financer ces nombreux stages. Non content de privilégier le statut de stagiaire à celui de salarié d’été pour les étudiant-es francilien-nes, la région île-de-france offre donc un blanc-seing à ces entreprises qui sont loin d’en avoir besoin !

 

Les élu-es du groupe Alternative Écologiste et Sociale se sont abstenu-es sur ce financement absurde :

On subventionne des entreprises qui bénéficient ainsi gratuitement de centaines de stagiaires. Les jeunes Franciliennes et Franciliens attendent une vraie politique de l’emploi, pas d’être exploité.e.s par de grands groupes qui vivent de l’attractivité de la région capitale et bénéficient de retombées non négligeables, déclare Samia Kasmi, membre du groupe AES en commission permanente du Conseil Régional. L’attractivité de la région est une opportunité et un levier économique important pour notre région. Il est regrettable que la politique de l’actuel exécutif du Conseil Régional soit l’occasion de toujours plus de précarité pour les jeunes.”